Voyage

Un week end à Naples, la ville de la bonne humeur

29 mars 2017

Vendredi matin le réveil sonne plus tôt que d’habitude et pourtant je saute de mon lit direction l’aéroport pour un week-end à Naples. Je l’attendais cette escapade en Italie, je n’étais pas partie depuis Londres en novembre et pour moi ça commençait à faire long. En plus cette fois je pars seule et ça aussi ça me plait.

Sac à dos sur le dos, je débarque à l’aéroport de Naples et chausse mes lunettes de soleil. Il y a un petit vent frais mais le soleil chauffe, le week-end peut commencer. Je dépose mes affaires dans le Airbnb en plein centre historique, localisation parfaite je vais tout pouvoir faire à pieds. Je commence à me balader dans le centre historique et là c’est l’immersion, une langue que je ne comprends m’entoure, les gens s’arrête tous les 10m pour parler à quelqu’un, je sens que cette ville va me plaire.

Première étape, manger une pizza ! (#teambouboule) on commence fort avec Antica Pizzeria dell’Angelo et une pizza dont la pate est fourrée au gorgonzola vraiment excellente. D’habitude je ne suis pas super fan des pizzas en Italie car je trouve la pate trop fine mais à Naples ils font les choses différemment et c’est pile comme j’aime les pizzas !

Le ventre plein, je me rends au départ d’une visite guidée des tous-terrains repérée sur internet (J’ai eu l’idée suite à mon week-end à Berlin l’année dernière). La visite part dans 5 min c’est parfait, je suis la seule française du coup je propose de faire la visite en anglais mais non je vais avoir le droit à une visite privée. On descend par des escaliers à plus de 40m sous terre et on parcourt les cuves de rétention d’eau construite afin d’alimenter la ville en eau. Grace à ces cuves on peut parcourir toute l’histoire de Naples de la construction de la ville par les grecs, puis l’empire romain, l’occupation espagnol et enfin la seconde guerre mondiale. On termine la visite par un café, je discute avec mon guide, Osvaldo, il me propose de me joindre à ses potes pour une soirée, parfait une vraie soirée Napolitaine.

Je termine mon après-midi dans la rue des « crèches ». Il y a peu de rapport avec les crèches religieuses que l’on trouve à Noël en France, à part que c’est une représentation miniature de personnage et ça s’arrête là. On trouve donc pas mal de représentation de joueurs de foot (totalement inconnu pour moi)(en même temps je ne reconnaîtrais même pas des joueurs français…) et même des politiciens comme Trump (mais qui peut avoir envie d’une figure orange chez lui…).

Le soir j’ai une place pour voir un ballet au théâtre San Carlo. J’arrive en jean, basket et chemise à carreau devant le théâtre et là je vois des jeunes Italiens habillés sur leur 31 (petit moment de malaise #oupsi). Bon tant pis de toute façon je suis une touriste (la bonne excuse). La salle de représentation est très belle toute de rouge et doré vêtue. Bon par contre lorsque le niveau n’est pas du tout le même qu’à l’opéra de Paris que ce soit au niveau de la scénographie ou de la performance des danseurs (pour un premier ballet ça peut être pas mal mais pour les initiés c’est un peu décevant).

À la sortie, je file dans le premier restaurant qui semble pas mal (le ventre sur pâtes bonjour!…) et je commande un plat de pâtes. Rien à dire en Italie ils savent y faire. Je l’ai vraiment joué à la française car j’ai juste pris des pâtes alors que normalement ce n’est qu’une entrée (on ne doit pas avoir le même estomac). Il est presque 1h du matin, j’abandonne la soirée pour ce soir et rentre me coucher (team mémé représente !)

Lendemain matin après un café et une brioche au comptoir, j’entre dans le quartier espagnol. Ce quadrillage de rues étroites est un véritable lieu de vie. Des petits appartements en rez-de-chaussée sont directement ouverts sur la rue et ce qui donne l’impression de vraiment entrer dans le quotidien des habitants en passant dans la rue. Je quitte le centre et son agitation direction le port pour une longue balade le long de la côte. On change totalement d’ambiance, on se rend compte que Naples est une ville côtière. La côte est vraiment agréable, on admire le Vésuve au loin et les châteaux de la ville.

Après la dose de pizza journalière de rigueur à 50 kalo. Je me lance dans l’ascension afin de monter tout en haut de Naples au Castel Sant’Elmo . Je traverse un quartier beaucoup plus résidentiel où se côtoie des immeubles sans charme avec de très beaux bâtiments (anciennement des palaces je suppose). Bon j’avoue avoir été un peu faible sur la fin et j’ai pris un funiculaire sur la dernière partie de la montée (ça fait aussi partie du voyage de prendre les transports locaux #lafillequisecherchedesexcuses ). Arrivée au château, ce batiment a en lui même peu de charme mais offre une très belle vue sur toute la ville. Je continue ma balade dans le quartier avec une petite pause glace puis je retourne vers le centre.

Le soir je retrouve mon guide de la veille pour un diner napolitain typique à Trattoria Da Nennella . Il y a plein de monde agglutiné devant l’entrée (avec un peu de mal) à se glisser jusqu’à l’entrée pour donner notre nom. Pour patienter on va se prendre un premier spritz dans le bar d’à côté. Après plus de 30min d’attente c’est enfin à nous! On a vraiment l’impression d’être dans une cantine, il y a beaucoup de bruit, une musique d’ambiance que l’on monte à fond parfois pour chanter des tubes « connus », ça applaudit, ça crie, c’est plein de bonne humeur, j’adore! Au menu un premier plat de « pasta, patate et provola » suivi de stick de mozzarella en plat le tout accompagné de vin rouge qui est gratuit (et pas trop mauvais qui plus est). Pendant le reste de la soirée je me rends compte que peu de jeunes italien savent vraiment parler anglais ce qui rend la conversation difficile pour moi même avec quelques verres de spritz en plus! J’abandonne finalement la soirée après cette longue journée.

Le lendemain c’est le retour je n’ai qu’une courte matinée devant moi, je dois prendre un bus place Garibaldi pour me rendre à l’aéroport je décide d’aller me balader dans le coin et de repéré l’arrêt de bus pour ne pas avoir de stresse sur le trajet. Bon instinct sur ce coup là car un chauffeur de taxi m’informe que les bus sont en grève, ça sera donc taxi partagé pour le retour. Avant ça je me balade un peu dans le coin, c’est un quartier très populaire où l’on peut visiblement tout acheter sur le trottoir. J’avoue ne pas m’être sentie très à l’aise un peu trop observé (sentiment que je n’avais pas eu sur le reste du week-end) c’est peut être mon sac à dos bien plein qui attire l’attention. Je me pose au calme à la terrasse d’un café pour la dernière gourmandise napolitaine, une sfogliatella.

Le week-end s’achève, une très belle découverte et un vrai dépaysement pendant 48h. Naples vient se placer pour moi en deuxième position dans les villes que j’ai pu visiter en Italie (après Rome #obviously).

Et vous êtes vous déjà aller à Naples? Quelle est votre ville préférée d’Italie?

venez découvrir mon city guide pour un week-end a naples - voyage - le bazar de chloe venez découvrir mon city guide pour un week-end a naples - voyage - le bazar de chloe venez découvrir mon city guide pour un week-end a naples - voyage - le bazar de chloe venez découvrir mon city guide pour un week-end a naples - voyage - le bazar de chloe venez découvrir mon city guide pour un week-end a naples - voyage - le bazar de chloe venez découvrir mon city guide pour un week-end a naples - voyage - le bazar de chloe venez découvrir mon city guide pour un week-end a naples - voyage - le bazar de chloe venez découvrir mon city guide pour un week-end a naples - voyage - le bazar de chloe venez découvrir mon city guide pour un week-end a naples - voyage - le bazar de chloe venez découvrir mon city guide pour un week-end a naples - voyage - le bazar de chloe venez découvrir mon city guide pour un week-end a naples - voyage - le bazar de chloe venez découvrir mon city guide pour un week-end a naples - voyage - le bazar de chloe venez découvrir mon city guide pour un week-end a naples - voyage - le bazar de chloe venez découvrir mon city guide pour un week-end a naples - voyage - le bazar de chloe venez découvrir mon city guide pour un week-end a naples - voyage - le bazar de chloe venez découvrir mon city guide pour un week-end a naples - voyage - le bazar de chloe venez découvrir mon city guide pour un week-end a naples - voyage - le bazar de chloe venez découvrir mon city guide pour un week-end a naples - voyage - le bazar de chloe venez découvrir mon city guide pour un week-end a naples - voyage - le bazar de chloe venez découvrir mon city guide pour un week-end a naples - voyage - le bazar de chloe venez découvrir mon city guide pour un week-end a naples - voyage - le bazar de chloe venez découvrir mon city guide pour un week-end a naples - voyage - le bazar de chloe venez découvrir mon city guide pour un week-end a naples - voyage - le bazar de chloe

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply Céline 5 avril 2017 at 20:43

    Elles sont chouettes tes photos, ça me donne envie !
    Je suis jamais allée à Naples, ça a l’air top comme destination. Tu es partie seule je t’envie, c’est idéal comme destination pour un voyage seule ? J’aimerai bien me lancer un de ces jours et partir seule, mais c’est pas demain la veille ahahah !

    • Reply Chloé 19 avril 2017 at 14:27

      Merci Céline! C’est très sympa pour partir seule Naples, les gens sont tellement sympathique qu’au final tu ne te sens pas vraiment seule.
      C’est un pas à faire mais une fois qu’on est parti en solo une fois il n’y a plus rien qui nous retient de voyager (à part le budget ahah)
      Belle journée à toi

  • Reply guasch 7 avril 2017 at 11:13

    Comme d’habitude: très belles photos qui donnent envie de voir

    • Reply Chloé 19 avril 2017 at 14:21

      Pas sur qu’elle soit totalement objective la maman 😉

    Leave a Reply